Besoin d’aide? Yokoro pour vous servir! | Tendances Com
Besoin d’aide? Yokoro pour vous servir! » By Florence BENARD » Post » Tendances Com
Tendance com

Besoin de soutien scolaire, d’une nounou, de cours d’anglais/espagnol/turc ou d’une formation Photoshop qui ne coûtent pas un bras? Vous ne voulez pas passer par des organismes qui prennent des commissions astronomiques et les petites annonces à la boulangerie du coin vous laissent sceptiques? Yokoro a ce qu’il vous faut, en quelques clics seulement.

Service gratuit en ligne, Yokoro met directement en relation les particuliers entre eux ou avec des professionnels, sans intermédiaire ni commission. Ils deviennent alors des Yokonautes. Basé sur le principe de géolocalisation, il suffit de s’inscrire très rapidement en ligne et de rentrer son adresse personnelle ou de travail pour trouver son bonheur à côté de chez soi. Pratique et simple à la fois, il fallait y penser. Et ce n’est pas tout : plus qu’un site de mise en relation, Yokoro propose également des articles « astuces/conseils » pour réussir, par exemple, un baby-sitting, préparer un trajet en voiture ou une garde d’animaux.

Le Yokonaute peut également partager son profil sur les réseaux communautaires (Facebook, Twitter, MSN, Linkedin et Google Buzz) pour se faire connaître et augmenter son « Yokorank » ou l’indice de confiance sur le site. En résumé, Yokoro a pour but de faciliter la vie de la communauté.

Vainqueur de la 10ème session du Start In Paris en juillet dernier, cette entreprise fondée par deux anciens d’HEC annonce plus de 6 000 membres et a pour ambition de révolutionner le secteur des services à la personne dont on dit qu’il offre énormément d’opportunités d’emplois. Pour faire connaître son concept au plus grande nombre, elle s’appuie bien entendu sur la puissance des réseaux sociaux via son blog, mais aussi sa page Facebook (1219 fans pour le moment), son compte Twitter (587 abonnés), Youtube, mais aussi sur le buzz généré par leur campagne publicitaire se moquant gentiment de nos chers hommes politiques.

Loin d’être philanthropes, les fondateurs du site comptent sur les professionnels présents sur la plateforme et leurs partenaires (universités et associations entre autres) pour faire rentrer du cash. Avec une idée simple mais jamais mise en place auparavant, Yokoro veut clairement se tailler la part du lion dans un marché encore en devenir.