Emoticones et E-stratégie | Tendances Com
Emoticones et E-stratégie » By Ayrton Salvador » Post » Tendances Com
Tendance com
Emoticones et E-stratégie

 

Petit quiz en ce début d’article : combien font 1 hashtag + 1 drapeau ? Le résultat est : 1 hashflag.

Oui je sais, encore un verbatim qui finira dans le Larousse incessamment sous peu. Bref, le hashflag, c’est une nouveauté introduite par Twitter depuis la Coupe du Monde 2014, pour diffuser des émoticones spécifiques dans ces tweets, et ainsi rajouter un peu d’animation/d’illustration à vos messages. Les plus technophiles d’entre nous se poseront sûrement la question, comment on fait un hashflag ?

Facile, vous commencez par taper le symbole hashtag, puis vous composez le code à 3 lettres du pays dont vous désirez représenter le drapeau. Exemple : #FRA, et vous obtenez le drapeau français. #GER, et vous obtenez le drapeau allemand.

Dernièrement, Twitter a développé un hashflag dédié au ramadan. Il vous suffit de composer #Ramadan ou #Eid pour voir apparaitre un hashflag particulier.

Capture d’écran 2014-06-30 à 22.46.35

Après avoir libéralisé les GIFs quelques jours auparavant, et après avoir toléré les émoticones dans les tweets depuis Avril dernier, on a le sentiment que Twitter travaille son design et ses finitions esthétiques. On peut imaginer qu’il s’agit d’une stratégie de la part du réseau de booster les interactions de ses utilisateurs, et ainsi augmenter leur engagement. Via la Coupe du Monde et le Ramadan, on constate que Twitter exploite à bon escient l’actualité pour fournir à ses utilisateurs des outils supplémentaires fun pour communiquer, et générer davantage de tweets.

L’émoticone est décidément à la mode en ce moment. En mars dernier, la société Oju Africa a lancé des émoji (l’appellation japonaise des émoticones) africains sur les appareils android puis sur l’Apple Store via une application nouvellement sortie. L’objectif est simple : affirmer l’identité africaine sur les téléphones portables africains, mais la stratégie elle, est drôle, légère et innovante.

oju-africa-emojis

Plus qu’un mot et moins qu’une photographie, par sa mimique caricaturale et simplifiée, la puissance expressive de l’émoticone est particulièrement forte et offre une importante amplification au message. C’est un peu l’ancêtre de l’application Yo. L’émoticone est le symbole de l’insouciance et de la jeunesse. Une campagne média de l’agence Rosa Park sortie en Janvier 2014 met en scène des individus humains qui arborent un visage déformé en smiley, en appelant à la vigilance des parents et enfants contre les prédateurs sexuels sur Internet. Belle stratégie de sensibilisation, exploitant l’aspect juvénile et amusant de l’émoticone.

Rosapark-innocence-en-danger-emoticons-01

De l’autre côté, les marques ont beaucoup à gagner à exploiter savamment les émoticones. Quand on voit leur simplicité de création via une photo, on imagine bien les marques demander à leurs fans de s’investir dans la création de leur identité visuelle en créant une émoticone dédiée. Un jeu concours se présente comme une excellente stratégie de crowdsourcing pour déléguer cette création graphique, mais également pour augmenter l’engagement des utilisateurs.

Avec l’émoticone, on cible jeune, fun et émotionnel. Il existe un véritable potentiel d’exploitation de ce petit symbole caricatural dans la E-stratégie des entreprises. Et vous, vous servez-vous les émoticones ? Quelle utilisation en feriez-vous en entreprise ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires (100% des personnes qui écrivent ces articles aiment recevoir des messages !).

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *