Communiquer sur des sujets de société lourds sans choquer ni donner de leçons ? | Tendances Com
Communiquer sur des sujets de société lourds sans choquer ni donner de leçons ? » By Celine Pageaux » Post » Tendances Com
Tendance com
Communiquer sur des sujets de société lourds sans choquer ni donner de leçons ?

Avec la sortie très récemment de la nouvelle campagne de mobilisation contre les dangers de la route, du réalisateur Stéphane Barbato intitulée « Tant qu’il y aura des morts… » et suite à un précédent article de Tendances Com’ « Euthanasie, maladies, famine : faut-il choquer pour réussir ? », j’ai mené l’enquête et tente de montrer qu’il existe quand même encore des façons de communiquer pour prévenir de certains dangers, sans choquer ni donner de leçons ! Mais juste pour diffuser les bons messages et les bons conseils.

 

J’en veux pour preuve deux exemples :

L’expo « Sex in the City », organisée par Solidarité SIDA, qui s’est installée à Bastille du 19 novembre au 4 décembre dernier. Plutôt que d’aligner les chiffres des personnes atteintes du SIDA dans le monde, les images des conséquences d’une IST,…  c’est une exposition où la discussion avec des bénévoles de l’association et des professionnels de la santé est mise à l’honneur, qui est organisée. Une manière originale de parler de sexualité, de plaisir  et d’envie tout en évoquant les dangers qui y sont associés et en diffusant les messages essentiels à retenir !


Sex in the City par solidays

Deuxième exemple ici : « Mix ta route », un site internet qui vous permet de passer vos messages pour prévenir des dangers de la route (messages phares, témoignages, conseils…) le tout en mixant des sons sur les boucles de musiciens ou de DJ connus. Ludique et participatif c’est un bon moyen de rappeler qu’il faut rester prudent  sans mettre en avant ni images choquantes de carcasses de voitures, de secours d’urgence post-accident, de personnes en pleurs… ni chiffres effrayants… mais seulement en prenant la parole et en partageant sa propre expérience en musique.

Et pour finir, nous pouvons reparler de cette campagne de prévention du cancer du sein, datant de décembre dernier. Elle met en avant des supers héroïnes bien connues qui nous présentent les gestes sensés devenir des automatismes. (cf l’article de Sandrine Camus).

Il existe donc encore des façons originales et non choquantes de communiquer sur des sujets graves. Ces campagnes nous donnent envie d’y réfléchir et de faire attention et non de fermer les yeux ou les oreilles devant notre télé, les affiches dans les rues, les spots radios…

A vos idées donc messieurs les publicitaires, parce que les messages graves passent aussi avec humour, fun et divertissement ! 😉