Musique sociale : l’avantage pour les marques | Tendances Com
Musique sociale : l’avantage pour les marques » By LeonieFouquet » Post » Tendances Com
Tendance com

Depuis quelques années, les marques s’intéressent de près à l’industrie de la musique. C’est en effet Pepsi qui avait ouvert le bal depuis les années 60 en s’associant avec des chanteurs comme Ray Charles, Michael Jackson, les Backstreet Boys et plus récemment Shakira.

D’autres marques ont suivi cette tendance jusqu’à fonder des académies de musique, des collaborations avec des artistes montants et même des festivals !
Bref, entre les marques et les artistes, une grande histoire d’amour s’est établie depuis quelques décennies !
Mais depuis l’éclosion de la musique « sociale », les marques ont trouvé un nouveau moyen de créer un lien de proximité encore plus fort avec leurs consommateurs.
Si l’artiste veut obtenir un contrat important pour être sponsorisé, la popularité ne suffit plus, le nombre de fans Facebook est scrupuleusement analysé (par tranche d’âge,…) par les marques afin de savoir si oui ou non le sponsoring se fera !

Dans l’infographie de Lab42 ci-dessus, vous aurez un aperçu des mesures et des points clés propres aux mélomanes sociaux. Ils ont mené une enquête auprès de 500 amateurs de musique et leur utilisation de musique dans la vie quotidienne afin de découvrir des faits intéressants au sujet du comportement d’interaction des gens avec et l’utilisation de la musique et des sites de musique sociaux.

Il est très intéressant de noter que 94% des utilisateurs de Spotify écoute les chansons de leurs amis. Grâce au fil d’actualités, nos amis sont informés de nos musiques et peuvent à tous moment écouter les mêmes. Le fil d’actualités de ces portails a donc en tout point le même but que le fil d’actualités Facebook.
Encore une fois, nous pouvons remarquer que l’Open Graph crée une grande opportunité pour les marques de bâtir des communautés fortes autour de leur marque et de leurs produits sur plusieurs réseaux sociaux et plus particulièrement, dans ce cas, en collaboration avec l’industrie de la musique.

Source : http://www.mindjumpers.com/