L’économie collaborative – le capitalisme de demain ? | Tendances Com
L’économie collaborative – le capitalisme de demain ? » By Emilie Bramly » Post » Tendances Com
Tendance com
L’économie collaborative – le capitalisme de demain ?

Economie collaborative : Comme un souffle de révolution

Internet nous a dompté grâce à sa force pour réunir les communautés.  Peu à peu on lui a fait confiance.

  • On lui a tout d’abord donné nos pseudos, puis rapidement nos vrais noms.
  • On a doucement commencé à acheter en ligne via paypal, puis directement avec nos cartes de crédit.
  • On a tchaté en ligne, puis en quelques années, les clics se sont transformés en rencontres géolocalisées.
  • On a commencé à vendre nos objets, puis on s’est vite retrouvé à en acheter d’autres !

Qu’elle est la prochaine étape ?

L’économie collaborative mène les Hommes à se connecter entre eux, afin de tirer profit de leur savoir-faire, de leurs compétences, de leurs biens, à travers des places de marché de mise en relation avec des communautés.

Lorsque qu’en 2014, les sites (alittlemarkets.com et alittlemercerie.com) commandent à l’Ifop un observatoire de l’Economie Collaborative des sites «A little» voici la perceptions des français adaptes des pratiques collaborative :

 » Une perception humaine, respectueuse de l’environnement et économiquement avantageuse. « 

  • Un français sur deux considère aujourd’hui que ce modèle représente l’avenir de l’économie et du commerce.
  • En effet, aux yeux des personnes interrogées, l’économie collaborative incarne avant tout un moyen «d’acheter malin » dans un contexte économique difficile. Ainsi 74% considèrent qu’elle est réellement avantageuse en matière de pouvoir d’achat.
  • Elle véhicule également l’image d’un système économique de proximité (72%) voire à visage humain (pour 68% des personnes interrogées).
  • Enfin, ce modèle dans lequel l’usage des biens et des services prédomine sur la propriété est également perçu comme plus respectueux de l’environnement (61%). »

« Il s’est déplacé pour m’aider à construire le berceau de mon enfant. Aucun professionnel ne se serait déplacé pour ça. Cela m’a couté 40€ avec les frais de déplacements» utilisatrice de https://stootie.com/

Serait-il une nouvelle manière économique de contourner le control de l’Etat ?

De manière générale, on pourrait faire un parallélisme entre le troc d’autrefois et l’économie collaborative. Le principe est le même, la différence réside dans la matérialisation de la valeur par l’argent. La valeur du service, de l’objet, du bien est définie par une valeur monétaire. Sur cet état, nous pouvons considérer que nous devenons tous des produits à vendre…

Il est vrai que nous savons tous, faire quelque chose que quelqu’un ne sait pas faire. Nous avons tous quelques chose, que quelqu’un souhaiterait posséder.

L’échange, le partage, la transaction simplifiée, voici ce que les citoyens semblent revendiquer.

Si le marché de l’économie collaborative existe déjà, comment le classifier ?

2 secteurs : Particulier et Professionnel

  • BtoB -> Professionnel vers les professionnels
  • BtoC-> Professionnel vers les consommateurs
  • CtoC -> Consommateurs vers les consommateurs
  • CtoB -> Consommateurs vers Professionnels

PARTICULIERS
CtoB & CtoC

PROFESSIONNELS
BtoB & BtoC

IMMOBILIER

Louer votre appartement pendant que vous n’êtes pas là

Location de votre appartement
https://www.airbnb.fr/
La fin des agences de location ?
Air b n b sur les voyages d’affaires : https://www.airbnb.fr/business-travel
La fin des hôtels ?
Vous avez des espaces de vie à louer ? Louez vos pièces à l’heure
https://hourplaces.com/
La fin des galères de location de salle ?Stockez pour les autres
www.costockage.fr
La fin des entreprises de stockage ?
Partagez votre espace de travail
https://www.cohome.in/fr
La fin de la location de bureau ?Vous devez travaillez avec votre bébé ?
http://www.coworkcreche.paris/
La fin des crèches ?
OBJETS

Consommez de meilleurs produits et encouragez le savoir faire local.

Louer votre voiture https://www.drivy.com/

Covoiturer
https://www.blablacar.fr/
La fin des loueurs de voiture ?

Créer des objets, vêtements
https://www.alittlemercerie.com
https://www.alittlemarket.com/
La fin des petits commerce de quartiers ?
Une machine à laver à louer ? Mieux que la laverie, la machine à laver du voisin.
http://www.lamachineduvoisin.fr
La fin des laveries ?
SERVICES

Aider et se faire aider

Une aide à apporter ?
https://stootie.com/
La fin des petites missions moins rentables pour les artisans ?
FINANCEMENT

Trouvez des financements

Faites-vous financer vos projets !
https://fr.ulule.com/Obtenez un crédit collaboratif
http://www.pret-dunion.fr/La fin des banques ?
Regroupement d’agriculteurs
https://www.miimosa.com/
VOYAGE

 

Ne payez plus de location

Faites-vous héberger gratuitement et vivez avec les locaux
https://www.couchsurfing.com/Echangez vos maisons :
https://www.trocmaison.comLa fin des agences de location de maison de vacances ? des hôtels ?
CUISINE / ALIMENTATION
Consommer mieux et pratique
Partez en voyage et vous avez de la nourriture dans votre frigo ?
http://www.partagetonfrigo.fr/
La fin du gaspillage ?Faites payer les diners chez vous.
http://www.voulezvousdiner.com
La fin des restos ?Vous avez trop cuisiné, il vous reste des lasagnes, revendez-les ? https://menunextdoor.fr/fr
La fin des fastfood du coin ?
Achetez chez les producteurs.
https://laruchequiditoui.fr/
La fin de la consommation de produits importés de moins bonne qualité ?
ENSEIGNEMENTS

Transmettez votre savoir et aider les jeunes

Vous avez des savoirs à partager ?https://www.livementor.com/
La fin des cours particuliers à domicile ?

 

Liste non exhaustive et tableau à compléter. Merci aux futurs commentaires.

Bref, la liste est longue, mais pas tant que ça !

Il y a encore beaucoup d’idée à avoir. Beaucoup de secteurs ne sont pas encore explorés et de nombreux modèles économiques restent à trouver.

D’ailleurs, si vous avez une idée d’économie collaborative : lancez-vous avec COCORICO.
Cette solution développée en open source vous permettra de créer un site avec une plateforme collaborative intégrée. Source

L’avenir économique serait-il un remaniement des schémas économiques dits traditionnels, repensés sous le prisme de la collaboration des communautés ?

À l’heure ou le chômage est au plus bas et ou il n’y a jamais eu autant de détenteur de RSA en France (2 millions en 2016), les Hommes semblent avoir trouvé un nouveau moyen de gagner de l’argent sans en dépenser !

Cette situation économique est sans précédant à ma connaissance.

L’état s’intéresse de très prés à cette nouvelle économie car il pourrait s’agir d’un gouffre fiscal. En effet, le vide juridique autour de le la taxations des transactions pourrait à grande échelle représenter une énorme perte financière.

Zoom sur le cas UBERPOP ou l’état a fait interdire sa mise en pratique pour les raisons suivantes :

« Le conducteur, contacté grâce à une application sur smartphone, s’improvise chauffeur de taxi pour rentabiliser sa voiture ou arrondir ses fins de mois. Il ne s’agit pas de covoiturage puisque le service est payant, rémunérateur, alors que le covoiturage ne prévoit qu’une participation aux frais.

Ce service n’est agréé par aucune autorité, inscrit à aucun registre professionnel officiel et ne paie donc ni cotisations sociales, ni impôts. Le conducteur n’a pas non plus suivi la formation de chauffeur de taxi, ni même les 250 heures de formation nécessaires pour obtenir un agrément VTC.

Ce particulier n’a pas d’assurance pour une activité de transporteur professionnel. Sans licence, sans contraintes, UberPOP permet donc à des particuliers de proposer des trajets pour des prix inférieurs à ceux des taxis officiels. Il revendique 400.000 utilisateurs en France. »
Source

C’est dans ce sens que nos chers politiciens s’attellent à imposer la déclaration de ces revenus sur nos fiches d’imposition. Mais sans moyen de contrôle réel comment peuvent-ils lutter ? Les entreprises, place de marché, vont devoir déclarer nos revenus à notre place ? #ironie

Ce qui ne peut être contrôlé, ne peut être mesuré…

Cliquez ici pour voir les obligations légales à date 

Mais la question qui est sur les lèvres du journal lepoint.fr est la suivante.
Économie collaborative : quand devient-on « professionnel » ? 

Sur le forum de digital society d’Orange on parle des « travailleurs collaboratifs ».

Les lois vont changer, mais comment changeront-elles ? Quel sera l’impact du marché mondial sur les politiques locales ?

Le gouvernement a confié à Pascal Terrasse Député de l’Ardèche l’établissement d’un rapport sur l’économie collaborative en France. (Février 2016).

 

Pour finir, voici une synthèse du rapport des 19 propositions présentées.

Mesures pour les consommateurs

1.     Fiabiliser les conditions de référencement des offres

2.     Fiabiliser les avis en ligne en imposant aux plateformes d’informer sur le fait que les avis ont fait l’objet d’une vérification et le cas échéant d’en préciser les modalités.

3.     Créer un « espace de notation » des plateformes

4.     Offrir au consommateur une information claire, lisible et accessible sur les responsabilités de la plateforme, la qualité de l’offreur et les garanties associées à son statut.

5.     Définir clairement les conditions de rupture des relations avec les prestataires.

6.     Développer des sécurités annexes pour favoriser l’accès au logement, sécuriser l’accès au crédit et améliorer la couverture sociale des utilisateurs

Mesure pour l’emploi

7.     Poursuivre la trajectoire de convergence entre la protection sociale des indépendants et celle des salariés.

8.      Mobiliser le compte personnel d’activité (CPA) pour instaurer une véritable portabilité des droits.

9.     Prendre en compte les périodes d’activité sur les plateformes dans le cadre de la procédure de validation des acquis de l’expérience (VAE)

10.   Organiser des actions de formation pour les prestataires.

11.   Répondre aux difficultés de recrutement de professionnels du numérique dans le secteur de l’économie collaborative

12.   Simplifier la démarche entrepreneuriale en permettant aux plateformes d’agir comme tiers de confiance.

13.   Favoriser le développement du travail à domicile et sécuriser les droits et devoirs des télétravailleurs.

Mesures d’imposition

14.   Assurer la contribution des plateformes aux charges publiques en France.

15.   Clarifier la doctrine de l’administration fiscale sur la distinction entre revenu et partage de frais et celle de l’administration sociale sur la notion d’activité professionnelle.

16.   S’engager avec les plateformes dans une démarche d’automatisation des procédures fiscales et sociales.
Mesure pour le futur

17.   Prendre en compte le développement de l’économie collaborative dans le cadre des politiques d’inclusion numérique.

18.    Créer un observatoire de l’économie collaborative.

19.   Promouvoir des territoires collaboratifs expérimentaux

Dossier à télécharger

 

L’économie collaborative gagne du terrain, et la bonne nouvelle, c’est que les investisseurs et les business angels en raffolent ! Cependant, nous ne devons pas négliger le fait que certaines propositions de lois sont à ce jour en cours de discussion et que leurs applications devraient être soudaines. Certains business issus de l’économie collaborative pourraient voir leur rendement à la baisse.

Si vous avez un projet économique basé sur un rendement issu de l’économie collaborative, je vous encourage fortement à suivre de près le sujet. De plus gardez en tête dans vos plans de développement, que le marché va se réguler avec les années à venir et que le pic de croissance pourrait décliner avant de trouver sa constance.

 

 

 

 

1 Comment

  1. L’économie collaborative a désormais son moteur de recherche, venez découvrir http://www.kiwiiz.fr qui regroupe les petites annonces entre particuliers : produits d’occasion, locations de matériels et échanges de services.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *